Banniere la force syndicale

.

Retards, Absences chutes de neige

Retards, absences au travail en cas de chutes de neige : quels sont vos droits ?

L'absence ou le retard du salarié en cas d'intempérie (tempêtes, fortes chutes de neige...) n'est pas une faute s'il lui est impossible de se rendre au travail. Néanmoins, cette absence ou ce retard peut avoir des conséquences sur sa rémunération ou son temps de travail. Les intempéries, comme la neige, sont considérées comme un cas de force majeure. La force majeure est définie par les juges comme un évènement présentant un caractère imprévisible et irrésistible.

Ainsi, lorsque votre absence ou votre retard au travail est dû aux chutes de neige (transports en commun à l'arrêt, routes impraticables), vous ne pouvez être sanctionné pour ce seul fait.

N'oubliez pas de prévenir votre employeur de votre retard ou de votre absence !

Le salarié qui ne peut faire garder son enfant ou l'amener à l'école, en raison des intempéries, se trouve confronté à un cas de force majeure justifiant son absence au travail.

L'absence ou le retard au travail peut néanmoins entraîner des conséquences sur la rémunération car l'employeur n'est pas tenu de rémunérer les heures d'absence des salariés. Le montant retenu sur le salaire doit être strictement proportionnel à la durée de l'absence (sauf convention ou accord collectif plus favorable).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire