Banniere la force syndicale

Réforme des retraites: Grève et Manifestation le 07 février 2023. La manifestation partira de la place de l'Opéra à 14h pour se terminer place de la Bastille.

La réforme des retraites c'est NON

Le bon moment pour adhérer à Force Ouvrière

Ma première résolution cette année : Je rejoins Force Ouvrière

Cahier revendicatif N.A.O Newrest Wagons-Lits

StaubL’accélération de l’inflation portée notamment par la hausse des prix de l’énergie et des produits alimentaires met particulièrement en difficulté les salariés et accentue les difficultés des ménages les plus modestes qui ont déjà subi, pour bon nombre d’entre eux, des pertes de revenus engendrées par la crise sanitaire (chômage partiel).

Le bouclier tarifaire annoncé par le gouvernement en réponse à la flambée des prix de l’énergie apparaît comme un tour de passe-passe puisqu’il faudra à partir du mois d’avril rembourser les augmentations qui n’auraient pas été payées maintenant !

Notre organisation syndicale réaffirme l'urgence d'une augmentation générale des salaires de base face aux pertes de pouvoir d'achat subies et accumulées depuis les années 2000 par les salariés de notre entreprise. L’ensemble des salariés méritent une véritable reconnaissance de leur travail dans des conditions très souvent dégradés.

Salaires et indemnités

  • Augmentation de 6% des salaires de base pour l'ensemble du personnel TGV et Intercités rétroactif au 1er janvier.
  • Négociation d'un minimum d'intéressement garanti mensuel pour le personnel commercial.
  • Négociation d'une compensation financière pour la prise de jours fériés.
  • Part variable administrative portée à un mois de salaire.
  • Forfait de la prime petit-déjeuner à 2,5 MG.
  • Augmentation du forfait taxi.
  • Augmentation des tickets restaurant à 9,50 €.
  • Demande d'une prime pour les découchés longs (+ 10h).
  • Demande d'une prime pour toutes les coupures supérieures à 4 heures.
  • Négociation d’une catégorie "Formateur".
  • Augmentation de 6% de la part variable des Cadres (Forfaits et Intégrés).
  • Revalorisation de la part qualitative de la Prime Trimestrielle Variable Chef de bord (avenant n°1).

Conditions de travail

  • Négociation pour la chambre de jour à 2 heures si canicule et grand froid.
  • Négociation d'un accord cohérent sur le travail de nuit.
  • Création d’un échelon pour les agents ayant 20 ans d’ancienneté.
  • Application des aménagements des plannings à partir de 30 ans d’ancienneté dans l’entreprise.
  • 75% du temps de nuit pris en compte quand la nuitée est inférieure à 8 heures.
  • Négociation d’un accord sur le télétravail.
  • Demande de places de parking sur l'ensemble des sites du périmètre.
  • RTT : compensation en RTT pour les salariés à temps partiel (administratifs postés ou non postés, cadres intégrés) au prorata des heures contractuelles.
  • Application de l’accord d’harmonisation à tout le personnel Newrest Wagons-Lits.
  • Création ou réfection de salle de repos sur les différents site.
  • Application de la grille administrative : passage à l’échelon supérieur pour tout le personnel concerné.
  • Création d’un échelon intermédiaire à toutes les catégories afin de favoriser l’évolution salariale.

Social

  • Carence maladie à 1 jour pour un arrêt maladie.
  • Remplacement obligatoire du personnel administratif en maladie ou arrêt de travail de plus de 7 jours dans l’entreprise.
  • Négociation d'un compte épargne temps.
  • Prise en charge de la Mutuelle à 100% par l’entreprise.

Nous demandons que notre convention collective nationale de la restauration ferroviaire (CCNRF) soit rattaché à celle de la branche ferroviaire.

Pour FO Newrest, le délégué syndical central

Jean-Marc Staub

Télécharger le cahier revendicatif ICI

Prime de manutention

MarianneEn date du 11 novembre 2021, des commerciaux nous ont interpellés pour nous faire part de décision de la direction de ne pas octroyer un prime de « manutention » concernant la manutention excessive qu’ils ont du faire à bord suite à la non-conformité des chargements boissons par manque de bacs boissons.

Nous avons immédiatement interpellés la Direction pour leur préciser que cette décision était fort regrettable d’autant plus que dans une note émise en date le 25 juin 2002, suite aux commissions de suivi résultant de la mise en place de l’accord NRF du 21 décembre 2001, il est indiqué : « Dans le cadre où un commercial de bord participerait exceptionnellement à la manutention à bord sur un TGV, cela devra être analysé et éventuellement compensé par une gratification exceptionnelle ».

Les chargements effectués en « pack supermarchés » font que les commerciaux participent activement à une manutention durant toute leur course commerciale.

Le souci de notre organisation syndicale est que cette situation génératrice d’accidents cesse le plus rapidement possible, mais en attendant il apparaît juste de rétribuer les efforts et le travail des commerciaux qui se sont trouvés dans ces situations de travail extrêmement pénibles, quelque soit le périmètre d’affectation. La prime de manutention n’existant pas, le versement de la prime de transbordement nous semble une évidence (valeur : 21,06€).

Dans un mail en date du 19 novembre 2021, la Direction revient sur sa décision et nous informe que l’utilisation de cette prime est à la main de l’encadrement. L’encadrement veillera à sa juste utilisation sur des éléments factuels (concordances avec les retours SAT: photos…).

Cette prime sera ponctuelle pour les commerciaux qui en feront la demande auprès de leurs adjoints, avec des photos à l’appui. La direction nous précise, que cette prime sera versée uniquement pour les commerciaux qui rencontreront de « lourds problèmes EMB" nécessitant une manutention importante.

FO restera vigilant sur le versement de cette prime en espérant que cela améliora les plans de chargement et nos conditions de travail à bord.

Pour FO

Marianne Devars, RPX

Agrandir cliquez ici

Manque de respect total des salariés

Notre délégué syndical Force ouvrière Facilit’rail France nous a alerté sur les chargements à venir sur les bars TGV.

Il est inadmissible pour les conditions de travail des personnels commerciaux d’avoir des chargements directement dans les emballages d’origine.

D'un côté, notre directeur général nous assure qu'il fait le maximum pour améliorer les conditions de travail.... de l'autre des ordres sont donnés pour que ça coute le moins cher possible.

Notre délégué syndical a alerté la direction de Facilit’rail qui lui a répondu qu’il était inutile de chercher des problèmes là où il n’y en avait pas.

D'après la direction de Facilit’rail, le matériel traine en province et en technicentre et ils doivent le récupérer. Pourquoi avoir attendu d’être en rupture de matériel pour se réveiller ?

En attendant, c’est bien les commerciaux qui trinquent encore une fois.

A force de prendre des intérimaires sans formation, pour faire des économies à Facilit’rail et d’avoir une direction incompétente (vu les réponses qu’elle apporte) sur les conditions de travail de ces salariés et qui en même temps impacte les conditions de travail des commerciaux.

Alors que Newrest Wagons-Lits a obtenu depuis le 1er octobre le renouvellement du contrat les liant à la SNCF pour 5 ans. Nos conditions de travail risquent de ne pas s’améliorer de sitôt. Encore une fois, il va falloir envisager un mouvement pour recadrer une entreprise qui ne pense qu'au profit et qui engrange 45 millions d'€ dans ses caisses.

En attendant... pas de modification de fonction pour arranger Newrest. Montrez leurs les photos en guise de réponse.

Newrest, si tu veux que je t'arrange, commence par me respecter !

Les délégué syndicaux 

              Newrest WL                                     Facilit'rail France       

Jean-Marc STAUB                                               André LEROUX

Lire le PDF ICI

 

Logo drapeau fo

Date de dernière mise à jour : 06/02/2023