Banniere la force syndicale

.
Newrest WL: une réunion du CSSCT aura lieu le 10 juin 2020   

Courrier CSSCT Newrest Wagons-Lits

Communiqué FO

Pétition: sauver les emplois dans la Restauration Ferroviaire et Aérienne

Cliquez sur la photo pour signer la pétition

Cliquez ici pour signer la pétition

Interview d'Olivier Sadran, Président de Newrest

CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR VOIR L'INTERVIEW

A PARTIR DE LA 2ème MINUTES

Cliquez sur la photo pour voir l'interview

 

Infos réunions CSSCT et CSEC Newrest Wagons-Lits

Rf rouge

Contact FO Newrest Wagons-Lits

Eric COSSON

Délégué Syndical

Tél: 06.64.10.67.60

Courriel:

 fo.newrestwl.mpn@gmail.com

Ksenija POTKRAJAC

Déléguée Syndicale

Tél: 06.31.31.01.45

Jean-Marc STAUB

Délégué Syndical Central

Courriel:

fo.newrestwl.jms@gmail.com

Petite mise au point de notre organisation syndicale

Conscient qu'il faut envisager une reprise du travail dans les semaines à venir, notre organisation syndicale ne conçoit cette reprise sans que les salariés soient protégés.

Opposition formelle de notre part pour une ouverture de tous les sites de Newrest Wagons-Lits sans une désinfection au préalable des locaux et des bars TGV, et sans obtenir les protections indispensables pour assurer la sécurité de l'ensemble du personnel Commercial et Administratif.

A savoir : Masques, Gel, Gants, Produits désinfectants pour ordinateur, meubles…, Savon, Essuie-main à usage unique, Poubelles fermées en quantité suffisante.

 

Le délégué syndical central

Jean-Marc STAUB

Sans titre 8

Courrier FO Cheminots au Secrétaire d'Etat chargé des transports

Newrest Wagons-Lits / Newrest Restauration

Restauration ferroviaire : chantage aux congés chez Newrest Wagons-LitsRestauration ferroviaire : chantage aux congés chez Newrest Wagons-Lits

L’arrêt de l’activité dans les hôtels et restaurants le 15 mars pour lutter contre l’é​pidémie de Coronavirus a également stopp​​é net la​ restauration ferroviaire. Chez Newrest Wagons-Lits, la négociation d’un​​​​accord sur le chômage partiel tourne au bras de fer.

Cela fera bientôt trois semaines que les salariés de Newrest Wagons-Lits ont cessé de travailler dans les wagons-bars des TGV. Mais aucun accord n’a encore été trouvé avec la direction sur la mise en place du chômage partiel.

Avant de mettre en place le chômage partiel, elle veut prendre des jours de RTT à ceux qui en ont, pioche​r dans les récupérations ou les congés, profiter de tout ce que le gouvernement autorise aux ​employeurs, dénonce Jean-Marc Staub, délégué ​syn​​dical central FO chez Newrest Wagons-Lits et secrétaire général de l’Union FO de la restauration ferroviaire. Mais pour cela il lui faut un accord. Si on n’accepte pas de signer, la direction menace de déplacer les vacances d’été, elle a le droit de le faire. C’est un affreux chantage, les salariés n’ont rien en contrepartie.

Lire la suite

Coronavirus : les salariés de la restauration collective veulent sortir de l’ombr​​​eCoronavirus : les salariés de la restauration collective veulent sortir de l’ombre

Dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou encore un certain nombre d’entreprises, l’activité se poursuit, et la restauration collective avec. Ces salariés, souvent sous-traitants, se retrouvent en première ligne pour nourrir ceux qui travaillent dans les activités essentielles à la Nation, mais sans la reconnaissance qui va avec. Les syndicats FO exigent une prime exceptionnelle et le respect de leurs droits.

Je suis épuisée, c’est trop stressant, on court un risque tous les jours, lâche Ouahiba Allam, déléguée syndicale centrale FO chez Newrest Restauration et en poste à l’Institut Curie à Paris. Dans ce centre de lutte contre le cancer, il n’y a plus de cantine collective, mais les salariés font la queue pour des plats à emporter.

Lire la suite

Communiqué Intersyndicale Newrest WL

Cliquez ici pour lire le PDF

Suivant la volonté gouvernementale de faire payer la crise sanitaire aux travailleurs au travers de la loi d'urgence sanitaire, la direction de Newrest choisit donc d'imposer aux salariés de poser des reliquats (RTT, JF, repos du, retard train, etc.) durant le mois d'avril.

Il n'y a qu'une façon de qualifier cette attitude: la honte !!

Les salariés avant le confinement avaient maintenu l'activité sur l'ensemble de la France devant la clientèle des bars TGV en prenant des risques pour leur santé alors que notre direction n'avait pas fourni les moyens de protection nécessaires (gels hydroacooliques, gants et masques), ce qui a peut-être  favorisé la contamination de plusieurs salariés. Et en plus, il faudrait qu'on leur vole des jours !

Lire la suite

Cliquez ici pour lire le PDF

Dans son communiqué du 7 avril 2020, Newrest, après s'être envoyé des fleurs par camions entiers, nous explique que pour le bien des salariés, notre direction avait proposé aux organisations syndicales de signer un accord leur permettant de prendre une semaine de congés payés, des JF, des repos nuit, etc.

Pour la pose, il faut que la direction nous transmette le planning définitif 337 pour que les commerciaux puissent vérifier s’ils sont bien posés sur les jours travaillés.

Inversant sans vergogne les rôles, la direction qui se bat soi-disant jour après jour pour notre bien nous expliquait que malheureusement pour le personnel, les méchants et égoïstes syndicalistes avaient refusé.

Lire la suite

 

 

Courrier CSSCT Newrest WL

 

Logo drapeau fo

Date de dernière mise à jour : 02/06/2020