Banniere la force syndicale

Newrest WL / Facilit'rail France: Rassemblement des salariés le 22 avril sur le site de Montparnasse

Info FO du CSEC du 6/04/2021

Voici les principales infos du CSE Central du 6 avril 2021

* FS: la direction a informé qu’elle allait transférer les PV des Comités de Travail aux membres des comités ainsi qu’à l’Inspection du Travail et la direction va demander à l’inspection du travail de trancher sur les FS. Mais en précisant qu’ils n’étaient pas obligés de suivre l’avis de l’inspection. 

* Newrest veut investir sur des nouvelles tablettes dédiées à chaque commercial, ce sera fait soit à la reprise, soit au 3ème trimestre. 

* Sur la procédure de Monop Daily: Monop Daily a perdu en appel le 11 mars 2021 et ils ont 2 mois, soit jusqu’au 11 mai 2021. Nous avons rappelé que cet argent faisait partie intégrante de la participation aux bénéfices devant être reversée aux salariés. 

* Sur le geste financier dont E. Courcoux parlait dans son courrier, voici sa proposition qu’il négociera plus tard avec les OS: versement de 3 gratifications exceptionnelles de 700 € payées semestriellement, plus une augmentation de pourcentage de l’intéressement: 3, 65% au lieu de 3,50% et 7,45% au lieu de 7%. Cette proposition est soumise à la signature d’un accord par les OS dans lequel la direction compte mettre le nouveau projet de planification inter gares pour les trois gares parisiennes. Nôtre but est de préserver et garantir les conditions de travail des salariés et non de les brader.

FO contre une réorganisation qui dégrade les conditions de travail

Près de 300 salariés de la restauration ferroviaire se sont rassemblés le 25 mars près de la gare Montparnasse à Paris à l’appel de FO, syndicat majoritaire, dans le cadre d’une intersyndicale. Ils ont exigé le retrait du plan de réorganisation voulu par la direction, et qui engendrerait notamment une dégradation des conditions de travail et, pour certains, une perte de rémunération.

Image 1

Bien qu’en activité partielle depuis des mois en raison de la crise sanitaire, près de 300 salariés de la restauration ferroviaire se sont rassemblés le 25 mars sur le site de la gare Paris-Montparnasse à l’appel FO, dans le cadre d’une intersyndicale. Parmi eux, des « roulants », salariés de Newrest Wagons Lits, qui assurent le service dans les wagons-bars et des « sédentaires », salariés de Facilit’rail, chargés de la logistique (approvisionnement des trains en marchandises).

Tous sont opposés au projet de réorganisation voulu par la direction, et qui pourrait être mis en place dès la reprise de l’activité de restauration ferroviaire, à la levée des restrictions sanitaires.

La direction de Newrest-Wagons-Lits et de Facilit’Rail France profite de la Covid et du chômage partiel pour entreprendre une remise en cause de nos accords, dénonce Philippe Herbeck, secrétaire général de FO Cheminots, présent dans ce rassemblement. Objectif de l’employeur, faire baisser les coûts en prévision de l’appel d’offre que la SNCF va lancer en septembre 2021 pour renouveler le contrat de sous-traitance de la restauration ferroviaire.

Optimisation à outrance

Tous les services seraient impactés par ces réorganisations du travail. Pour les roulants, la direction de Newrest veut créer un « axe unique » à Paris. Les agents commerciaux ne seraient plus rattachés à une gare mais ils pourraient désormais travailler sur plusieurs sites (gare de l’Est, Montparnasse ou gare de Lyon).  L’objectif visé par la direction est d’optimiser les plannings, ce qui aura de nombreuses répercussions sur les conditions de travail, explique Jean-Marc Staub, délégué syndical central FO chez Newrest-Wagons-Lits. Cela va aussi modifier la rémunération car les agents touchent une part variable basée sur le chiffre d’affaires des ventes, et certains axes sont plus rentables que d’autres.

Il dénonce également la volonté de la direction de raccourcir à trente minutes (contre une heure actuellement) les fins de service à l’arrivée à Paris. Cela conduirait à une optimisation à outrance, en permettant par exemple deux aller-retours à Nantes ou Rennes dans la même journée, ce qui n’est pas possible aujourd’hui, ajoute-t-il. Une autre crainte du syndicat est le remplacement des caissiers par des machines, avec au final des suppressions de postes.

Les manifestants se sont opposés par ailleurs à la fusion de deux services avec des métiers différents, la coordination centrale et les gestions quotidienne des plannings. Le tout sans contrepartie.  A l’avenir tout le monde ferait la même chose, mais pas avec le même salaire, synthétise Jean-Marc Staub. Les organisations syndicales parmi lesquelles FO, majoritaire, ont lancé trois expertises pour analyser les impacts de ces projets de réorganisation.

FO revendique un rattachement à la convention collective du rail

Chez les sédentaires, c’est la volonté de la direction de fermer le dimanche l’entrepôt de Charenton qui cristallise la colère. Ce site d’avitaillement des trains en marchandises était auparavant ouvert 24h sur 24h. Or, cette réorganisation entraînerait un allongement des cycles et une dégradation des conditions de travail.  Il faudra travailler deux fois plus du jeudi au samedi pour assurer l’approvisionnement des trains le dimanche, et la charge va aussi augmenter le lundi, en raison des retours du dimanche, dénonce André Leroux, délégué syndical central FO chez Facilit’Rail.

Les salariés vont également perdre l’indemnité du travail du dimanche, couplée le cas échéant à une prime de nuit. Le manque à gagner est estimé à 100 euros par mois par le militant. On aura certaines semaines des repos secs d’une seule journée au lieu de deux jours d’affilée, et la cadence va être infernale, ajoute-t-il. Il souligne également que l’entreprise Facilit’rail France utilise plus de 70% d’intérimaires, alors même que certains postes sont pérennes. Les appels d’offres se traduisent toujours par des baisses d’effectifs et une dégradation des conditions de travail, les marchés étant toujours donnés au moins disant, s’insurge-t-il.

Plus largement, la fédération FO des cheminots et l’union FO de la restauration ferroviaire demandent toujours le rattachement de ces salariés à la convention collective du rail, et non pas à celle de la restauration rapide et collective, comme le souhaite la direction. Au niveau national, Newrest-Wagons-Lits emploie 1 200 salariés et Facilit’rail 400 salariés. Pour nous ce sont des cheminots, le donneur d’ordre reste la SNCF, qui veut toujours la prestation la plus classe possible, mais la moins chère possible, rappelle Philippe Herbeck.

Source: Confédération Force Ouvrière , Clarisse JosselinL’Info Militante

Délibérations du CSE TGV France lors de la réunion du 26 février 2021

Délibérations du CSE TGV France lors de la réunion du 26 février 2021

1) Le CSE TGV FRANCE (17 rue André Gide 75015 Paris) est confronté à un projet important intitulé : « INFORMATION ET CONSULTATION SUR LA SUITE DU PROJET DE PLANIFICATION CSE TGV du 26 février 2021 ». Ce projet modifie les conditions de santé, de sécurité et de travail des salariés commerciaux des établissements de Montparnasse, Gare de L’Est et Gare de Lyon.

Les élus prennent acte de la présentation du projet de planification. Ils considèrent que ce projet est contraire aux accords collectifs applicables, à savoir, l’accord NRF et l’accord d’harmonisation. De plus, les élus estiment que le document remis est largement incomplet, notamment, quant à l’évaluation de l’impact sur les conditions de travail des salariés de l’entreprise et la prévention des risques en découlant.

Cependant les éléments contenus dans la note d’information remise tendent déjà à établir l’importance de ce projet au sens de l’article L. 2312-8 4° du Code du travail et son caractère structurant pour l’activité de l’entreprise du fait des conséquences sur les conditions de travail, la santé et la sécurité de l’ensemble des salariés, notamment, s’agissant des impacts en termes de rythmes et de cadences de travail sans compter l’impact direct sur l’articulation entre la vie professionnelle et la vie familiale de l’ensemble des salariés.

Vu l’importance des modifications envisagées au niveau des conditions de travail, vu la nécessité de donner un avis éclairé et de formuler des propositions précises, le CSE, conformément à l’article L2315-94 du Code du Travail, décide de faire appel aux conseils d’un expert.

Vote :

Présents : 21

POUR : 21

CONTRE : 0

ABSTENTION : 0

La délibération est adoptée

2) A cet effet, le CSE désigne :

-  Le Cabinet SYNDEX, agréé par le ministère du travail et compétent pour ce type d’intervention.

La mission de l’expert aura pour objets :

- L’analyse des modifications des conditions de travail induites par ce projet ;

- L’information adaptée du CSE sur ces modifications des conditions de travail

- L’aide au CSE pour formuler un avis éclairé et d’éventuelles propositions de mesures de prévention et de sécurité en rapport à ce projet. Ainsi que toutes autres initiatives permettant d’éclairer le CSE sur les particularités des situations de travail ainsi créées.

Vote :

Présents : 21

POUR : 21

CONTRE : 0

ABSTENTION : 0

La délibération est adoptée

3) Le CSE donne pouvoir à Madame LONGHIN Luisa, secrétaire du CSE pour prendre les dispositions nécessaires à l’exécution de cette décision du CSE et pour représenter le CSE dans toute procédure administrative ou judiciaire liée à la présente décision, notamment pour ester en justice et constituer un avocat.

Vote :

Présents : 21

POUR : 21

CONTRE : 0

ABSTENTION : 0

La délibération est adoptée

Newrest WL: Participation du 19 février 2021

La participation est arrivée vous avez du recevoir un mail, vous avez jusqu'au 09 mars à 17h00 pour répondre. Versement estimé vers le 26 mars.

Bonne journée à tous

20210219 094704

Newrest WL: 1ère réunion des Nao

Le 21 janvier aura lieu la première réunion des NAO en visioconférence.

La délégation FO sera la suivante:

Catherine Le Dunff (Newrest Province)

Ksenija Potkrajac (Newrest Gare de Lyon)

Mamadou Cissé (Newrest Intercités)

Jean-Marc Staub (Newrest Gare Montparnasse)

 

Info CSE Newrest Wagons-Lits du 6 janvier 2021

 SUBVENTIONS CSE 2021

CINEMA (Quota : 6 tickets maximum par mois)

Tous les tickets de cinéma sont vendus 5,00€ 

Sauf Pathé/Gaumont 6.00 €

Vente sur au CSE également pour les Pathé/Gaumont et UGC

Carte UGC Blue non subventionnée 2,00 €       

ENVELOPPE SPECTACLE, PARCS D’ATTRACTION, CHEQUE CULTURE

30 % de subvention pris en direct sur Kalidea 

20% de subvention pour les spectacles non référencés chez Kalidéa 

300€ de subvention maximum par salarié par an

SPORT ET CULTURE

Piscines parisiennes (vente sur stock): 14€ le carnet de 10 entrées (pas de quota)

Sport / Loisirs : 30% de remboursement sur présentation de facture d’un abonnement sportif ou artistique (150€ de subvention maximum par an par salarié ou son conjoint + 100€ max par enfant de 6 à 16 ans) par virement bancaire

VOYAGES / VACANCES

(Quota : Enveloppe de 400€ de subvention maximum par an pour l’ensemble des 4 items suivants)

- ANCV (vente sur stock) : 40% de subvention sur l’achat de chèques vacances 

- Billet de transport (remboursement sur facture): 40% de subvention sur l’achat de billet d’avion/bateau/train 

- Séjour (remboursement sur facture) 40% de subvention sur une location de vacances réservée sur Kalidea ainsi que AirB&B

- Autres prestataires (non référencés chez Kalidea) 20% 

ENFANTS, EVENEMENTS FAMILIAUX 

PACS ou Mariage : 100€ en chèques cadeaux cadhoc

Naissance : 100€ en chèques cadhoc

 

Mode de règlement des salariés au CE : Espèces, Chèques, CB

Mode de remboursement du CE aux salariés : Virement

A noter que pour les nouveaux embauchés 6 mois d’ancienneté sont nécessaires pour bénéficier des avantages du CSE

L’équipe du CSE

csenwl@gmail.com

CSE NEWREST WAGONS-LITS TGV 17, rue André Gide 75015 Paris

Site internet : voie24.portailce.com

Luisa Longhin : 07 50 06 42 53

Olivier Malaret : 07 50 06 43 90

Jérôme Labouyrie : 07 50 06 41 86

Marie Christine Dhenin : 07 50 06 44 17

DIF : un nouveau délai pour transférer ses heures

Initialement prévu au 31 décembre 2020, le report des heures de DIF vers le compte personnel de formation ( CPF) est prolongé jusqu’au 30 juin 2021.

Attention : passé ce délai, les heures de DIF seront perdues.

Chaque salarié a été destinataire d’un courrier, fin janvier 2015 attestant de ses heures DIF acquises au 31 décembre 2014.

Pour utiliser vos heures acquises au titre du DIF, pour financer une formation dans le cadre de l’actuel CPF, vous devez :

• vous connecter sur le site internet : https://www.moncompteformation.gouv.fr/ ou bien sur l’application mobile Mon Compte Formation ;
• accéder à votre compte formation ou en créer un ;
• cliquer sur l’onglet « Mes droits à la formation » puis « CPF privé + DIF » ;
• saisir le solde de ces heures avant le 30 juin 2021
• enregistrer votre solde qui sera automatiquement crédité sur votre compteur en euros. Le taux est fixé par décret à 15 €de l’heure.

Rappel : depuis le 1er janvier 2019, l’alimentation du Compte personnel de formation (CPF) se fait pour les salariés, non plus en heures mais en euros. (15€ /Heure).

Les formations peuvent se dérouler pendant ou hors temps de travail. Lorsqu’elles sont suivies en dehors du temps de travail, elles ne sont pas soumises à l’accord de votre manager.

Quelle que soit la quotité de travail, le compteur est alimenté en euros à raison de 500 € par an jusqu’à un plafond de 5 000 €.

Source FO: DIF : un nouveau délai pour transférer ses heures - Force Ouvrière (force-ouvriere.fr)

En direct de la réunion du Comité Central Newrest WL

Aujourd’hui a eu lieu la réunion du Comité Central de Newrest, voici les éléments principaux qui ont été évoqués: 

* La seconde partie du 13ème mois sera payé le 15 décembre au prorata du temps de travail effectif malgré la demande générale des OS de paiement à 100%, réponse négative de la direction. 

* Il y aura une dématérialisation des bulletins de paies en mars 2021 si le salarié accepte. Il y aura une création de coffre-fort numérique de cinq gigas payé par Newrest. Si les salariés ne veulent pas des fiches de paie numériques, ils peuvent garder les fiches de paies papier. Digiposte est le prestataire du coffre-fort. La durée du coffre-fort numérique est de 50 ans et sa capacité de 5gigas. 

* Nouvel outil de communication interne: My Link by Newrest remplace Incenteev en décembre. 

* Pro business : pas de nouvelles pour l’instant de la part de la SNCF. 

* Les bulletins de paie de novembre ne seront pas envoyés mais envoyer en décembre ou janvier. Nous avons rappelé que les fiches de paies doivent être données chaque mois aux salariés. La direction a répondu que les salariés qui ont besoin de leur fiche de paie doivent écrire au mail : assistance@newrest-wagonslits.eu.

Voilà pour les informations de ce Comité Central.

Les élus FO du Comité Central.

Im fo newrest

Extrait du Rail Syndicaliste FO Cheminots

Extrait du Rail Syndicaliste FO Cheminots

 

Logo drapeau fo

Date de dernière mise à jour : 19/04/2021